Un français invente les lunettes en coton

C’est à Saint-Sébastien-de-Morsent, à proximité d’Évreux dans l’Eure, que vit l’inventeur d’une curieuse paire de lunettes écologique. Florent Robaut, âgé de 44 ans, a mis au point une monture faite de fibres de coton.

Une matière inédite, qui ne nécessite ni colle ni produits synthétique

Le matériau utilisé par cet ancien opticien repose sur le principe de l’écaille, confie-t-il. Il s’agit d’acétate de cellulose, que Robaut présente comme « le Rolls du plastique » car elle est obtenue à partir de la putréfaction de la fibre de coton. L’inventeur, à la tête de sa société Frod’s lunetterie, ajoute : « nous n’utilisons que des colorants alimentaires pour la confection de nos plaques. Il n’y a aucune colle dans celles-ci. »

Pas aussi couteux qu’on pourrait le croire

Bien que la confection d’une paire de lunettes 100% écologique soit une entreprise onéreuse, Florent Robaut a étudié la question de façon à optimiser les coûts au maximum. Chaque découpe d’acétate est faite soigneusement, afin de récupérer et de recycler tout ce qui n’est pas utilisé pour la monture fabriquée.

Procédés de fabrication hors normes

Le lunettier précise : « Avec nos procédés de fabrication, nous réalisons une économie de 25% sur le coût de la matière. Nous récupérons 95% de ce qui reste de la plaque après confection de la monture. » La majeure partie servira à fabriquer de nouvelles montures, mais le reste se présente sous la forme de petits copeaux a priori inutilisables ; ceux-ci serviront de papier bulle pour protéger les envois aux clients, dans un souci constant de recyclage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *